En utilisant le diffractomètre à rayons X du laboratoire de Biogéosciences de Dijon, on peut obtenir un diffractogramme qui va permettre de reconnaitre et quantifier la constitution minéralogique de la roche. Cette analyse peut être effectuée sur des échantillons de roches totales mais aussi sur la fraction argileuse (en décarbonatant l'échantillon).

Cette analyse est particulièrement utile pour les entreprises de travaux publiques et/ou géotechniques désireuses de réaliser des analyses de sol (détection de minéraux argileux gonflants pouvant contenir de l'eau).